Lifestyle

Visite de l’expo ARRRGH! Monstres de mode

J’ai profité de la visite de ma petite sœur à Paris pour visiter une expo, celle de la Gaïté Lyrique, dispo jusqu’au 7 avril 2013. L’expo se nomme ARRRGH! Monstres de mode, son leitmotiv transcrire le sentiment de surprise, de peur et d’angoisse à travers des textiles transformés en formes humaines étranges. Plusieurs questions se posent à travers la visite de cette expo : Pourquoi définit-on l’autre comme étant un monstre? Qu’est-ce que la beauté universelle? Comment définissons-nous une personne de monstre? Les visages sont tous masqués et les corps habillés.

Je vous avoue que je n’ai pas trouvé toutes les réponses à mes questions, et oui je ne suis pas agrégée en philosophie (!) mais cette expo m’a tout de même fait réfléchir sur la perception de l’autre. Notamment en vivant dans une capitale où toutes les cultures se mélangent, où la perception du beau est remise en question à chaque coin de rue. Notre société qui tend vers le numérique, nous permet de créer le personnage que l’on est à l’intérieur et qu’il est parfois difficile de transcrire à travers son apparence. Ici, les artistes ont fait parler leur imaginaire et leur vision du monstre à travers ces formes humaines accoutrées bizarrement et toujours le visage recouvert.

Je suis restée très septique lors de la visite, ne comprenant pas toujours la démarche des artistes. Cependant, avec quelques jours de recul, j’y pense encore, grâce aux photos que j’ai prise aussi (photos autorisées!), et je tente de comprendre ce que tout cela signifie. Une visite guidée aurait été bénéfique… (possible le samedi uniquement)

Dès l’entrée dans le hall, le ton est donné :

Entrée Gaïté Lyrique

L’ambiance est angoissante, avec une bande son digne d’un vieil immeuble désaffecté. Comme nous y étions seuls, entourés de bruits étranges de canalisation, de gouttes d’eau qui tombent à terre, effrayant! Un vrai film d’étrange horreur. Voici une petite sélection des Montres qui m’ont parlé ou pas!

Arrrgh! Monstres de mode

Arrrgh! Monstres de mode

De gauche à droite, Andrea Crews, Autoportrait à la tronçonneuse 2013, Henrik Vibskov, Collection The Solar Donkey Experiment Printemps/Eté 2010, Graig Green « BA Collection » 2010 Central Saint Martins College of Art and Design, Cassette Playa & Gary Card, Hideki Seo, je ne me souviens plus du petit dernier, désolée…

L’expo donne accès à une salle à l’ambiance encore tout à fait étrange. En y rentrant nous sommes plongés dans le noir et entourés d’un mur d’écrans en 360°, voici un petit extrait de ce qu’on peut y voir, cela vous donnera un aperçu de l’atmosphère.

Vous pouvez avoir accès au centre de ressource de la Gaïté Lyrique après la visite. C’est sympa, on y croise des étudiants en plein travail, des têtes pensantes en salle de conférence, des enfants ayant accès à des jeux vidéos et une boutique proposant les produits monstrueux des créateurs.

Je vous recommande cette expo… même si ce fut pour moi une étrange visite!

Infos pratiques :

La Gaîté lyrique est située au cœur de Paris, entre les quartiers du Marais, de République et des Grands Boulevards, à 10 minutes à pied du Centre Pompidou. Adresse :
 3 bis rue Papin
, 75003 Paris.

Ouverture  de 14h à 20h du mardi au samedi et de 14h à 18h le dimanche. Nocturnes le mardi  : ouverture de l’espace exposition jusqu’à 22h, dernière entrée 21h15 (pendant les expositions).

Grandes expositions : 7€ / 5€ tarif réduit / Gratuit pour les adhérents

Ana.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s